Home 5 En cours 5 Expérience pratiques d’élevages de porcs qui ont arrêté la coupe de la queue

Expérience pratiques d’élevages de porcs qui ont arrêté la coupe de la queue

Le manque d’expériences positives d’élevages qui ne pratiquent pas la coupe de la queue rend les éleveurs, les techniciens et les vétérinaires sceptiques quant à la mise en œuvre de ces mesures en élevages commerciaux.

Nous pensons que l’échange et les rapports de suivis d’élevages qui ont pris la décision de d’arrêter la coupe de la queue en routine pourrait être une source d’inspiration pour d’autres éleveurs.

Exemple "jouet" attractif pour les porcs d'engraissement. Il est important que les jouets soient suspendus au niveau du nez des cochons et qu'ils ne se salissent pas.

Exemple « jouet » attractif pour les porcs d’engraissement. Il est important que les jouets soient suspendus au niveau du nez des cochons et qu’ils ne se salissent pas.

Projet financé par l’opération 01.02.01 de Transfert Technologique du Programme de Développement Rural de Catalogne 2014-2020

Dans ce manuel, nous décrivons l’expérience d’élevages de porcs sur caillebotis qui ont opté pour élever leurs porcs sans coupe de queue.

Ces dernières années, il y a une pression politique croissante pour l’arrêt de la coupe de la queue en routine dans les élevages porcins (stipulée dans la directive 2008/120 / CE). Depuis 2016, l’intérêt de l’UE pour que la mise en œuvre du règlement soit efficace s’est accru et des audits ont été réalisés. Actuellement, dans l’UE, plusieurs documents ont déjà été publiés pour prévenir les morsures de queue, et ainsi faciliter le chemin vers le respect de la réglementation.

Malgré la pression législative croissante, les éleveurs de porcs éprouvent de grandes difficultés à mettre en œuvre ces mesures. Les raisons pour lesquelles la grande majorité des élevages pratiquent la coupe de la queue sont diverses, mais la plupart convergent vers un point commun : la peur de prendre des risques importants qui provoqueraient des épisodes de cannibalisme. Le premier risque est lié à la nature de ce problème comportemental : la morsure de la queue ou cannibalisme est un problème multifactoriel, souvent sporadique et difficilement prévisible. Le deuxième risque est lié à la surveillance des animaux : arrêter de couper les queues implique d’avoir une très bonne gestion et d’investir plus de temps dans l’observation et la surveillance des animaux. Le troisième risque est lié aux coûts financiers impliqués dans la prévention des risques de cannibalisme.

Le manque d’expériences positives d’élevages qui ne pratiquent pas la coupe de la queue rend les éleveurs, les techniciens et les vétérinaires sceptiques quant à la mise en œuvre de ces mesures en élevages commerciaux.

Nous pensons que l’échange et les rapports de suivis d’élevages qui ont pris la décision de d’arrêter la coupe de la queue en routine pourrait être une source d’inspiration pour d’autres éleveurs. Nous décrivons l’expérience d’élevages commerciaux qui ont pris la décision d’arrêter la coupe de la queue en suivant différentes sections :

  • Quel a été la fréquence de cannibalisme après l’arrêt de la coupe de la queue ?
  • Avant tout arrêt de la coupe de la queue : réduire les facteurs de risque chroniques
  • Matériel manipulable : un coût important.
  • Le facteur nouveauté : un élément clé pour prévenir les morsures de queue
  • Anticiper un épisode de cannibalisme : être observateur et identifier les changements de comportement.

Projet financé par l’opération 01.02.01 de Transfert Technologique du Programme de Développement Rural de Catalogne 2014-2020

Celà peut t’interesser:

Suivi automatique de la consommation d’eau des truies

La consommation d’eau chez les truies allaitantes revêt une importance particulière. Cependant, les recommandations en matière de consommation d'eau au moment de la mise bas et pendant la lactation ne sont pas claires. L'objectif général du projet est le suivi...

Détection prédictive des maladies chez les veaux

  AWEC a évalué la faisabilité de la détection prédictive des maladies chez les veaux sur la base des données de consommation d'eau et d'autres variables liées au comportement animal, à la physiologie et à d'autres variables de l'environnement. Projet financé...

Liens d’intérêt

https://www.applied-ethology.org/ https://www.awish-project.eu/ https://www.clearfarm.eu/ https://www.ecawbm.org/animal-welfare-science-ethics-and-law https://www.ecawbm.org/behavioural-medicine https://esvce.org/ https://www.ed.ac.uk/vet/jeanne-marchig-centre...

Ébourgeonnage des veaux : comment gérer la douleur et le stress ?

Prise en charge de la douleur durant l’ébourgeonnage des veaux par cautérisation. L'écornage des veaux est une pratique très fréquente dans les élevages de bovins laitiers. Notamment, pour assurer la sécurité à la fois des opérateurs et des animaux. Bien que...

Des alpagas qui protègent les poules chez Mas Castanyer

Mas Castanyer (www.mascastanyer.cat), une ferme bio de 1300 poules et située dans le Parc Naturel de la Zone Volcanique de la Garrotxa, a décidé de lutter contre les attaques constantes des prédateurs sur leurs poules avec une méthode innovante : deux jeunes alpagas...

Nouvelles associées

Liens d’intérêt

Liens d’intérêt

https://www.applied-ethology.org/ https://www.awish-project.eu/ https://www.clearfarm.eu/ https://www.ecawbm.org/animal-welfare-science-ethics-and-law...

Nous serions heureux de pouvoir vous aider !

Si vous avez des questions sur nos services, n'hésitez pas à nous contacter.

Inscrivez-vous à AWEC

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir nos documents tecniques !

Merci