Home 5 animaux d’élevage 5 Cases de mise bas libre des truies en bâtiment

Cases de mise bas libre des truies en bâtiment

Avril 2019

Document technique produit dans le cadre du projet « Nouvelles cases de mises bas pour les truies »

Projet financé par l’opération 01.02.01 Transfert de technologie du Programme de développement rural de Catalogne 2014-2020.

Les cases de mise bas conventionnelles posent des problèmes de bien-être pour les truies et leurs porcelets. Plusieurs pays européens, comme la Suisse, la Suède et la Norvège, interdisent actuellement leur utilisation. Le Danemark prévoit qu’au moins 10 % des truies en lactation seront élevées en plein air d’ici à 2021. Au Royaume-Uni, 40 % des truies en lactation sont hébergées dans des systèmes avec accès à l’extérieur et la filière s’est déclarée prête à augmenter les systèmes alternatifs de mise bas. Le confinement des animaux fait l’objet de vives critiques de la part du public et le secteur agricole s’oriente vers un nouveau mode de logements des truies en maternité.

La plupart des truies sont logées dans des cages de mise bas environ cinq jours avant la mise bas et jusqu’au sevrage des porcelets, vers l’âge de 28 jours. La cage de mise bas a été introduite dans les années 1960 et son principal objectif était de réduire le risque que la truie écrase ses porcelets. Les cages de mise bas conventionnelles sont considérées comme économiques, efficaces et sûres, l’objectif principal étant de maximiser la survie des porcelets. Cependant, elles posent des problèmes de bien-être pour les truies, mais aussi pour les porcelets.

Case de mise bas avec possibilité de bloquer la truie autour de la mise bas

La truie commence à construire son nid environ 16 à 24 heures avant la mise bas. La truie est plus active et construit un endroit confortable où elle entasse du matériel manipulable. Pour réaliser ce comportement de nidification, la truie a besoin d’espace et de matériel manipulable, par exemple de la paille. Lorsque la truie construit son nid, elle se est plus calme et plus détendue pendant la mise bas. La libération d’ocytocine est plus élevée lorsque les truies sont détendues. Cette hormone stimule les contractions utérines, favorise l’expression du comportement maternel et maximise l’éjection du lait pendant la période de lactation. Cela peut avoir un effet positif sur les paramètres de production tels que la croissance des porcelets et la réduction de la mortalité néonatale.

Les cases de mise bas « alternatives » (aussi appelées, cases de mise bas libre) doivent améliorer le bien-être des truies en leur laissant plus d’espace pour bouger, en favorisant la construction d’un nid et en permetant l’expression du comportement maternel ; toutefois, elles doivent aussi être conçues de manière à protéger les porcelets.

Dans les cases de mise bas où la truie peut se déplacer plus librement, les porcelets doivent être bien protégés.

Le nid est très important pour éviter des écrasements de porcelets et pour manipuler les porcelets en sécurité

Les porcelets nouveau-nés sont très vulnérables. Ils doivent atteindre la mamelle et boire le colostrum rapidement. La truie est épuisée pendant la mise bas et souffre encore plusieurs heures après la mise bas. Si la truie ne contrôle pas ses changements de posture, elle risque d’écraser ses porcelets.

Dans les systèmes de mise bas sans confinement (« libre »), le tempérament et le comportement des truies sont particulièrement importants.

Le comportement maternel doit être encouragé par une bonne conduite d’élevage autour des mises bas, ce qui inclut principalement :

  1. Réduire la douleur au moment de la mise bas.
  2. Fournir du matériel manipulable.
  3. Développer une bonne relation entre le personnel des maternités et les truies.
  4. Fournir un logement qui protège les porcelets. Un nid bien conçu et confortable est essentiel.

Principaux types de cases de mise bas en bâtiment pour les truies en maternité : projet Free Farrowing (www.freefarrowing.org) :

1) Confinement temporaire de la truie

La truie peut se retourner, mais peut être temporairement bloquée pendant les heures autour de la mise bas.

2) Cases individuelles de « confinement zéro ».

La truie est logée individuellement et n’est jamais mise en cage. Les cases de mise bas simples ressemblent aux cases de mise bas conventionnelles, mais sans la cage et avec certaines caractéristiques des installations pour protéger les porcelets. Les cases conçues sont plus élaborées, plus grandes et permettent à la truie de séparer l’aire de défécation de l’aire de repos. En outre, ces cases sont conçues de manière à faciliter le changement de position de la truie.

3) Mises bas en groupe.

Ces systèmes de mises bas permettent aux truies et à leurs portées de se mélanger avant le sevrage. La plupart d’entre eux sont basés sur un système d’élevage multisuckling. Les truies et les porcelets disposent de plus d’espace et sont souvent logés sur de la paille. Les truies sont d’abord logées dans des cases individuelles et sont regroupées avec leurs portées entre le 10e et le 21e jour après la mise bas. Les truies peuvent également être regroupées avant la mise bas, ce qui leur donne accès à des aires de mise bas individuelles qui peuvent être retirées ultérieurement.

De plus en plus d’articles scientifiques sont publiés sur les systèmes de mise bas libre. Cependant, la mise en œuvre pratique de ces systèmes peut soulever des questions et des inquiétudes, en particulier dans les régions à climat chaud où le stress dû à la chaleur est un problème.

Voici quelques préoccupations courantes concernant la mise bas sans confinement :

  • Risque d’écrasement des porcelets
  • Gestion des truies agressives, des truies peu maternelles ou des truies très actives
  • Gestion du stress thermique
  • Type de sol
  • Hygiène des cases et des truies
  • Type de matériel manipulable
  • Gestion du système d’alimentation
  • Difficultés d’interventions pour les mise bas difficiles et temps supplémentaire
  • Sécurité du personnel

 

Les changements comportent des risques. Il est essentiel de pouvoir faciliter la mise en œuvre de nouveaux systèmes de logement des animaux en fournissant des solutions pratiques et en accompagnant le producteur. À AWEC, nous avons participé à la création d’un réseau d’élevages afin de tester des systèmes de mise bas « libre » .

Les cages de mise bas conventionnelles ont été remplacées par des cases de mise bas libre avec confinement temporaire des truies et sur caillebotis. Dans le cadre d’un projet coordonné par AWEC, nous avons testé deux systèmes de confinement temporaire : JLF15 et SWAP (Sow Welfare and Piglet Protection). Dans les deux systèmes, la truie peut se retourner, mais en même temps, ces systèmes permettent de restreindre les mouvements de la truie dans les heures qui précèdent la mise bas. Les deux systèmes offrent un nid confortable et chaud aux porcelets. Le nid est un élément clé de la sécurité des porcelets et facilite grandement les interventions. Enfin, le matériel manipulable est fourni par le biais d’un distributeur.

La case JLF15 mesure 2,4 x 2,4 mètres. La case SWAP est plus grande (3 m x 2 mètres) et permet à la truie de séparer l’aire de défécation, l’aire de repos et l’aire d’alimentation.

Projet financé par l’opération 01.02.01 Transfert de technologie du Programme de développement rural de Catalogne 2014-2020.

Celà peut t’interesser:

Aspects du bien-être liés à la métrite chez les vaches laitières

Eva Mainau, Pol Llonch, Déborah Temple, Xavier Manteca Télécharger PDF  Liste de références Janvier 2013 La métrite est une inflammation de l'utérus qui touche à la fois la cavité utérine et la paroi utérine. Elle se manifeste généralement dans les 21 jours suivant le...

Le chien de protection de troupeaux (1/4)

Déborah Temple, Gabriel Lampreave, Mathieu Mauriès, Marta Amat, Xavier Manteca Télécharger PDF avec illustrations Document technique réalisé dans le cadre du projet "Le chien de protection de troupeau : le meilleur ami des élevages de montagne" Projet financé par...

Douleur causée par la mise bas chez la truie (1/2)

Eva Mainau, Déborah Temple, Pol Llonch, Xavier Manteca Octobre 2018 La mise bas est un processus douloureux qui présente un risque à la fois pour la truie et pour les porcelets nouveau-nés. Une mise bas difficile (dystocie) est associée à une douleur intense résultant...

Manuel Hennovation : Gestion des poules de réforme

Déborah Temple, Claire Weeks, Thea van Niekerk, Xavier Manteca Télécharger en PDF en anglais À la fin de la période de ponte , les poules sont retirées des élevages de ponte et sont amenées à l'abattoir pour la consommation humaine, ou abattues sur place et détruites....

Nouvelles associées

Nous serions heureux de pouvoir vous aider !

Si vous avez des questions sur nos services, n'hésitez pas à nous contacter.

Inscrivez-vous à AWEC

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir nos documents tecniques !

Merci